Comprendre la réforme

Les nouvelles modalités d'accès aux études de santé

La réforme de la première année commune aux études de santé s'inscrit  dans une démarche plus large de réforme des études de santé. Dans le cadre du plan Ma santé 2022, ces réformes visent à :

  • améliorer l'orientation et la réussite des étudiants, dans la continuité du Plan Etudiant,
  • adapter les compétences des professionnels de santé aux besoins du système de santé pour soutenir sa transformation,
  • décloisonner les filières de santé et permettre des temps de formation en commun,
  • améliorer la qualité de vie et le bien-être des étudiants en santé.

Pour accéder en deuxième ou troisième année des filières maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie, kinésithérapie (MMOPK) à l'Université de Rennes 1, vous pouvez, après votre bac, choisir entre une licence avec une option "accès santé" (L.AS) ou un parcours spécifique "accès santé" (PASS), qui intègre une option d'une autre discipline.

Les études de santé sont des formations exigeantes et le nombre places est limité dans chacune des filières : l'accès reste donc sélectif. Vous pourrez ainsi présenter votre candidature aux études de santé deux fois, via le PASS ou via une L.AS, en L1, puis L2 ou L3.

Pour présenter une deuxième fois votre candidature, en L.AS, vous devrez avoir capitalisé 60ECTS supplémentaires (= validé une année de formation dans le parcours que vous avez choisi). Il n'y a pas de redoublement possible sur le PASS.

Si vous avez participé au recrutement en santé 2021, le décret du 13 juillet 2021 crée une commission qui est en charge d'étudier les situations des étudiants qui auraient rencontré des difficultés durant leur année 2020-21.

Cette commission a pour objet de permettre, postérieurement à la délibération du ou des jurys et sur demande d'un étudiant, un réexamen de situations individuelles lorsque des circonstances exceptionnelles, liées notamment à son état de santé, à ses conditions matérielles d'études ou à sa situation personnelle dûment justifiés, ont affecté les chances réelles et sérieuses dont disposait un étudiant d'accéder en deuxième année du premier cycle des formations de médecine, de pharmacie, d'odontologie ou de maïeutique.

Pour déposer votre dossier, merci de vous connecter avant le 23 août 2021 via le lien : https://enquetes-partenaires.univ-rennes1.fr/index.php/976134?lang=fr

La commission se réunira à compter de la semaine du 23/08.

La suppression du Numerus Clausus

Dans le cadre de la réforme, les universités, en lien avec les Agences Régionale de Santé, doivent définir et afficher chaque année le nombre d'étudiants qu'elles admettront dans les différentes filières de santé pour l'année à venir. Cette démarche prend en compte les projections pluri-annuelles sur les besoins en professionnels de la santé au niveau des territoires.

Le numerus clausus déterminé au niveau national disparaît donc. Il faut bien garder en tête cependant que le parcours reste sélectif. Il est donc important de réfléchir aussi aux possibilités de vous ré-orienter, ou d'exercer d'autres métiers dans le domaine de la santé.